Instructions d’utilisation - Svenstol Les fauteuils 24 heures

Instructions d’utilisation de votre Svenstol®

Instructions complètes

Si vous réglez correctement votre fauteuil de manière ergonomique, vous êtes plus détendu lorsque vous travaillez et vous évitez les problèmes de santé sur le long terme. Notre conseil : réglez le fauteuil de bas en haut en commençant par la hauteur d’assise.

Réglage correct de la hauteur d’assise

La hauteur d’assise est correctement réglée lorsque la cuisse crée une ligne inclinée vers le genou.
L’angle entre le dos et la cuisse doit être de 110° à 120° (angle d’assise ouvert).
Important :
Le dos doit toujours être en contact avec le dossier du fauteuil.
Erreurs fréquentes :
Hauteur d’assise trop haute : les pieds ne reposent plus sur le sol et les muscles sont tendus.

Verrouillage et réglage du poids

L’assise active vous aide à rester concentré et prévient les mauvaises postures causées par une assise statique. Pour ce faire, réglez la contre-pression du dossier en fonction de votre poids. Lorsque vous êtes en position assise droite, vous ne devez pas vous incliner vers l’arrière ni utiliser trop de force lorsque vous vous appuyez contre le dossier. Le dossier doit vous soutenir confortablement avec la contre-pression réglée.

Réglage correct de l’inclinaison de l’assise

Inclinez l’assise du fauteuil vers l’avant pour soulager vos disques intervertébraux. En outre, l’inclinaison est un prérequis pour une assise active.

Support lombaire (pneumatique)

Utilisez le support lombaire pour ajuster la courbure de la surface d’appui. La courbure doit se situer approximativement au niveau de la ceinture (crête iliaque).

Support lombaire (mécanique)

Utilisez le support lombaire pour ajuster la courbure de la surface d’appui. La courbure doit se situer approximativement au niveau de la ceinture (crête iliaque).

Réglage en profondeur de l’assise

Lorsque le bassin entre correctement en contact avec le dossier, il doit être possible de glisser au moins trois doigts entre le creux du genou et l’avant de l’assise.
Erreurs fréquentes :
Profondeur de l’assise trop importante : l’utilisateur glisse automatiquement vers l’avant et perd le contact avec le dossier.
Profondeur de l’assise trop courte : surface d’appui trop réduite, d’où une tension musculaire dans les jambes.

Inclinaison du dossier

En modifiant l’inclinaison du dossier, vous pouvez rapidement passer d’une position assise droite à une position détendue et inversement. La position détendue permet de soulager vos disques intervertébraux.

Accoudoirs relevables

Les épaules doivent être à peu près horizontales, les avant-bras reposent sur les accoudoirs. Les muscles des épaules et du cou doivent être détendus au maximum.
Erreurs fréquentes :
Accoudoirs trop hauts : l’utilisateur se crispe et les muscles peuvent même se raccourcir à long terme.
Accoudoirs trop bas : les bras tirent le haut du corps vers le bas, ce qui cause un dos voûté et une colonne cervicale mal positionnée.

Accoudoirs relevables (réglables en hauteur)

Les épaules doivent être à peu près horizontales, les avant-bras reposent sur les accoudoirs. Les muscles des épaules et du cou doivent être détendus au maximum.
Erreurs fréquentes :
Accoudoirs trop hauts : l’utilisateur se crispe et les muscles peuvent même se raccourcir à long terme.
Accoudoirs trop bas : les bras tirent le haut du corps vers le bas, ce qui cause un dos voûté et une colonne cervicale mal positionnée.

Accoudoirs T

Les épaules doivent être à peu près horizontales, les avant-bras reposent sur les accoudoirs. Les muscles des épaules et du cou doivent être détendus au maximum.
Erreurs fréquentes :
Accoudoirs trop hauts : l’utilisateur se crispe et les muscles peuvent même se raccourcir à long terme.
Accoudoirs trop bas : les bras tirent le haut du corps vers le bas, ce qui cause un dos voûté et une colonne cervicale mal positionnée.

Appuie-tête Comfort

L’appuie-tête soulage les muscles du cou et de la nuque.